+1 438 404-1552 contact@stephanecoulier.com
  • English
  • |
  • Partager
  • |
  • Google
  • Google
  • English
  • |
  • Partager
  • |
  • Google
  • Google

Speed coaching et résolution de problème

Mon expérience en tant que consultant m’a démontré que ce type de coaching répond à un réel besoin exprimé ou non exprimé par de nombreux gestionnaires au sein des organisations. Ce constat repose sur le paradoxe suivant : jamais les individus dans les organisations n’ont été aussi interconnectés , impliqués dans des groupes de travail, des réseaux, des équipes projet. De plus, jamais les notions d’esprit d’équipe, de collaboration, de capacité à comprendre et à travailler avec les autres n’ont été autant  mises en avant dans les organisations. Malgré cela, un grand nombre de gestionnaires et de leaders se retrouvent démunis et seuls face à leurs interrogations, leurs doutes, leurs décisions quotidiennes.

L’apparence de faire partie d’une communauté offrant toutes les ressources et le support nécessaire aux leaders masque en fait une réalité beaucoup plus ambiguë. En effet, la pression sur les résultats, le besoin de rapidité d’exécution et de décision et l’absence de tolérance face au doute et à l’échec placent de nombreux gestionnaires dans des situations de tension et de pression extrême pouvant les conduire à des remises en cause profondes ou des situations d’épuisement et de découragement.  La solitude du gestionnaire n’est pas une ‘vue de l’esprit’, c’est bien une réalité.

Speed coaching et résolution de problème

Ainsi, offrir des sessions rapides de résolution de problème pour les gestionnaires est une des solutions permettant de répondre à ce type de problématique. Ces sessions sont courtes (de 30 minutes à 1 heure 30 maximum) et sont pour la plupart uniques : ‘Un problème, une session’. En préparation de la séance, le coaché envoie au coach une courte préparation écrite exposant la situation, l’enjeu, et l’objectif qu’il souhaite atteindre au travers du coaching. Le coach conduira alors la session avec pour objectif d’aider le coaché à :

  1. Converger vers une solution
  2. S’engager précisément sur la mise en pratique de la solution retenue

Chaque session se déroulera selon le processus suivant :

  1. Identification du problème
  2. Analyse des causes
  3. Recherche de solutions
  4. Requête du coach et engagement du coaché à agir
Les problèmes habituellement traités durant ces sessions couvrent les thèmes suivants :

  • Gestion du rendement
  • Gestion du temps
  • Priorisation
  • Gestion d’un conflit
  • Difficulté interpersonnelle avec un supérieur, un collègue, un employé.
  • Prise de décision difficile

A titre d’exemple, voici la trame d’un cas ayant été traité par ce type d’approche :

1) Identification du problème

Le coaché : « J’ai un employé avec lequel j’ai l’impression d’avoir tout essayé qui reste fermé à mes demandes et qui ne délivre pas ce que j’attends de lui. Je ne sais plus quoi faire et j’ai besoin que le coach m’aide à trouver une solution pour traiter ce problème. »

2) Analyse des causes

Rôle du coach : comprendre la situation (historique de la relation, personnalité des 2 protagonistes, que veut dire le coaché par ‘avoir tout essayé’) et l’impact de la situation sur le coaché et sa performance (ie la performance  de son équipe).

Dans ce cas précis, le coaché était un ancien collègue  de son employé et avait géré sa relation sur un mode affiliatif et conciliant. Il avait des difficultés à  se positionner comme leader et à sortir de cette relation de pair.

3) Recherche de solutions

À la lumière de l’analyse, le coach aide le coaché à trouver sa propre solution. Au besoin le coach peut suggérer des pistes et poussé le coaché à sortir de ses modes de pensées.

Dans ce cas, la solution trouvée par le coaché a été de confronter son employé en lui clarifiant son insatisfaction, ses attentes en tant que manager et les conséquences sur la performance de l’équipe si la situation devait se prolonger.

4) Requête du coach et engagement du coaché à agir

Il est fondamental que le coaché s’engage précisément sur ce qu’il va faire. Le coach doit alors valider et pousser le coaché à rendre cet engagement le plus concret et le plus réaliste possible (que vas-tu faire ? Quand ? De quoi as-tu besoin pour le faire? Qu’est-ce qui pourrait t’en empêcher ?…)

Dans le cas exposé ci-dessus la solution définie par le coaché représentait un véritable défi pour lui. Il a donc été décidé avec le coach qu’il allait travailler sur la trame de sa discussion avec son employé et qu’il aurait une autre séance de 30 minutes avec le coach pour s’entrainer.

J'apprécie l'approche pragmatique mise en oeuvre par Stéphane et son orientation sur les résultats. Stéphane connaît de nombreuses théories en lien avec le coaching, mais n'essaie pas de parsemer ses interventions de concepts savants pour vous impressionner. Au contraire, ses remarques sont toujours concrètes, parfaitement compréhensibles et personnalisées à votre cas. Après une étape de diagnostic, il oriente rapidement la discussion autour de recherche de solutions. Frédéric BRIVOT, Conseiller en évaluation de programmes au Secrétariat du Conseil du trésor du Québec